Patrimoine naturel et urbain, forces du territoire saintais

Révision générale du PLU

La révision générale du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Saintes a nécessité la constitution d’une équipe pluridisciplinaire – urbanisme, paysage, architecture, patrimoine, environnement – conduite par Ville Ouverte et capable de répondre à l’ambition communale en matière de questionnement de son ancien document et d’adaptation aux nouveaux enjeux portés par les évolutions législatives.

Saintes, capitale de la Saintonge-Romane

Influencée par le dynamisme de la façade ouest-atlantique, à la croisée de l’autoroute A10 et de la vallée de la Charente, la capitale historique de la Saintonge romane est aujourd’hui la ville-centre d’une agglomération en plein essor de plus de 60.000 habitants. L’attractivité économique et résidentielle du territoire ainsi que l’évolution du contexte territorial, marqué par l’élaboration d’un SCoT, d’un PLH et de nombreuses études urbaines, ont conduit la municipalité à engager une révision générale de son document réglementaire. La période de réalisation de la mission coïncide également avec la mise en œuvre progressive des orientations du Grenelle de l’environnement : elle confère à certaines dispositions de ce document une dimension pionnière, reflétant l’exigence des ambitions urbaines de la collectivité.

26 000 habitants
20 000 emplois
4 500 hectares
66 % de terres agricoles
1 fleuve

“Ce document affirme notre position sur le fleuve, dans un vaste cadre paysager et territorial, il traduit également notre caractère central.”

Jean Rouger — Maire

La trame verte et bleue, socle du projet urbain

La trame verte et bleue dans le PADD

Alors que le Grenelle de l’environnement introduit en 2010 la thématique des Trames Vertes et Bleues au sein des PLU, le projet d’aménagement de la Ville est quant à lui entièrement construit sur cette force caractéristique du territoire, de la vallée au plateau agricole, des espaces Natura 2000 protégés aux zones humides des vallons en passant par la biodiversité urbaine ordinaire. L’intégration dans le document des nombreuses études faunistiques et floristiques ainsi que son évaluation environnementale ont permis de poser les bases d’un réseau écologique multifonctionnel pour la Ville, valorisant son site (le fleuve, les vallons, le plateau) et accompagnant le développement de ses futurs projets et le renouvellement du tissu urbain.



Notre formalisation technique de ce projet au sein des pièces opposables du document (OAP, Zonage, Règlement), soutenue par la municipalité devant ses partenaires institutionnels et sa population, est le fruit de propositions novatrices, spécifiquement formulées pour cette mission. Le zonage du PLU communal est notamment enrichi d’un plan spécifique « Trame Verte et Bleue » définissant, entre autres, des dispositions réglementaires spécifiques aux corridors écologiques urbains et agricoles (zones indicées « ce », carte ci-contre). Ce plan présente également l’ensemble des protections appliquées aux espaces boisés classés, aux haies et alignements plantés, aux mares et autres points d’eau.

Faire évoluer la ville en préservant son patrimoine historique et vernaculaire

La rédaction du Projet d’Aménagement et de Développement Durables traduit les orientations du projet communal, notamment en matière de développement économique et résidentiel, dans le cadre des dispositions du Schéma de Cohérence Territoriale, du Plan Local de l’Habitat et du Schéma de Développement Economique, définis à des échelles supra-communales.

Il prend également en compte les efforts nationaux en matière de réduction de la consommation d’espace. Le travail qui en résulte est une déclinaison fine des objectifs de développement dans les Orientations d’Aménagement et de Programmation, traitées par l’équipe comme de véritables projets pré-opérationnels, en termes de maillage des réseaux de mobilités, de programmation urbaine ou de payasagement.

La réflexion conduite sur les secteurs de projet s’est accompagnée d’une analyse des possibilités de renouvellement du tissu urbain communal, fortement patrimonialisé. Elle a permis de définir les modalités de préservation du cœur historique (extension des enjeux patrimoniaux au-delà du PSMV), de maintien de la structure des villages saintais (fiches de diagnostic et OAP pour chacun des 34 hameaux), de protection des éléments remarquables ou encore de respect des morphologies urbaines dans la rédaction du règlement.

1 révision Grenelle du PLU
+ 4 000 habitants pour 2023
- 160 ha de zones ouvertes à l’urbanisation
+ 50 % de zones naturelles
0 % de zones agricoles supprimées

Extrait du plan de zonage général de Saintes