Valorisation architecturale, urbaine et paysagère de la Cité n°2 dite des Electriciens

Étude de programmation architecturale - Espaces culturels et de loisirs

Studio A&P - DSM Paysage

La Cité des Electriciens, plus ancienne cité minière à l’ouest du bassin minier (1860) inscrite aux Monuments Historiques, au sein du périmètre UNESCO, doit muter de manière à retrouver une fonction urbaine, culturelle et sociale et reprendre une place au coeur de la ville de Bruay-la-Buissière. Le projet de reconversion développé par la Communauté d’Agglomération s’appuie sur deux volets : re-création de logements et création d’équipements culturels. L’approche doit garantir à la fois la préservation de la valeur patrimoniale exceptionnelle des lieux, sa réinterprétation et la réaffectation d’un patrimoine industriel et domestique. Dynamiques multiples qui s’inscrivent dans le processus de valorisation de l’ensemble du bassin minier marqué par l’arrivée du Louvre-Lens et la labellisation UNESCO au titre des paysages évolutifs.

Une programmation participative

Investie par le collectif marseillais les Pas Perdus au cours de trois résidences artistiques, la Cité des Electriciens s'est révélée sous un nouveau jour à travers leur démarche artistique associant les habitants. Notre travail de valorisation du site s'est inscrit dans cette continuité, il s'est basé sur une observation de terrain en semaine, weekends, une concertation avec les acteurs locaux sous forme d'ateliers de travail thématique réunissant les acteurs clés du territoire ainsi que des entretiens individuels avec les derniers habitants de la Cité des Electriciens et d'habitants du quartier (recueil de photographies anciennes, témoignages oraux, ...). Différentes thématiques ont été abordées : mobilité, tourisme, valorisation patrimoniale, logements à chaque étape de la mission. Ce travail de terrain nous a permis d'esquisser les premiers principes programmatiques de valorisation du site.

Un "monument" nécessitant une étude de faisabilité détaillée

Le programme de la Cité des Electriciens se développe autour du concept du "monument de poche" afin de respecter l'échelle du projet et son site. Il s'articule autour de trois espaces :

  • - un espace dit « de patrimoine et de culture » lieu d’interprétation de la Cité (principe des unités d’habitation témoins à travers une scénographie évolutive)
  • - un lieu de rencontres et d’échanges (café numérique et salon pédagogique)
  • - un programme de résidences temporaires (gîtes urbains et résidences pédagogiques)
Parallèlement au pôle culturel, un programme important concerne la réadaptation des logements existants en envisageant leurs transformations et leurs adaptabilités aux modes de vie actuels

Nous avons poussé au maximum les études de faisabilité afin de définir de façon claire la marge de manœuvre des futures équipes de Maîtrise d’Oeuvre (respect de l’esprit des lieux et rénovations/extensions contemporaines). Enfin, des fiches actions d’ordre opérationnel, ont été élaborés afin de servir de plan guide à la Maitrise d’Ouvrage pour le suivi opérationnel de la mission : lancement des différentes maîtrises d’oeuvre, mise en place d’une démarche participative des habitants, recherche de subventions et mécénat, montage du mode de gestion de la structure.


...Et aujourd'hui,

Un concours d'architecture a été lancé sur la base du programme défini par notre équipe :
Lauréat : AAPP (Philippe PROST)
Coût travaux : 9.2 M €